Posts Tagged ‘ecorcage’

Le liège, ce matériau naturel et écologique

Thursday, June 23rd, 2011

Un petit article pour vous parler de notre matière première, le liège naturel.

Le liège est un matériau naturel issu du chêne-liège utilisé depuis très longtemps dans plusieurs domaines. C’est un matériau complètement naturel et écologique.Vous connaissez sans doute l’utilisation la plus connue qui est le bouchon de liège des bouteilles de vin, mais il est également utilisé en application décorative et pour l’isolation des bâtiments, notamment en liège projeté.

Le Chêne-Liège

Le liège est un matériau présent dans l’écorce de quelques arbres, et notamment celle du chêne-liège. Il protège l’arbre des insectes, du froid et des intempéries tout en lui permettant de respirer, par de minces canaux appelés lenticelles (les trous du liège). L’arbre chêne-liège est un puits de carbone d’autant plus efficace que l’arbre est exploité à produire du liège.

Histoire de l’utilisation du liège

Le chêne-liège existe depuis des millions d’années avec des utilisations variées et la fabrication d’objets très diversifiés. La particularité du chêne-liège est qu’il a la capacité de renouveler son écorce quand elle est retirée.

Au XIX e siècle, la France, l’Italie et la Tunisie ont développé l’exploitation de leurs forêts de chênes-lièges et la production du liège comme matériau. Au XX e siècle, l’industrie du liège développe des processus et des méthodologies, l’emploi du liège comme matériau est de plus en plus innovant et dans les années 50 une entreprise américaine conçoit les première dalles en liège pour revêtir le sol.

C’est à la fin du XXe siècle que l’utilisation du liège a été industrialisé et normalisé.Des études sont menées pour définir les normes internationales pour l’industrie du liège. La principale institution dans ce domaine est la Confédération Européenne du Liège (C.E.Liège) qui regroupe cinq pays producteurs (Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Portugal) via les fédérations de ces pays.

L’écorçage du liège

De manière générale, l’opération qui consiste à enlever l’écorce d’un arbre se dit “écorçage” : pour le chêne-liège, l’écorçage a ça de particulier que l’opération ne demande pas d’abattre l’arbre pour récupérer le liège. Le liège produit directement par l’arbre est le « liège mâle » : crevassé et de moindre valeur, ce liège ne peut pas servir pour la fabrication de bouchon.

Cette opération se fait sur un arbre chêne-liège qui a entre 20 à 25 ans. Le liège mâle est de couleur noire, d’une structure très irrégulière et d’une dureté qui le rend difficile à travailler.

Après 2 à 3 écorçages successifs, le liège se dote de propriétés et caractéristiques propres à la production de bouchons de liège. Il devient propre à la fabrication de bouchon. Le nouveau liège qui se forme est le « liège femelle » également appelée « liège de reproduction ». On parle de levée de l’arbre quand l’épaisseur de liège femelle voulue est atteinte. Le seuil d’épaisseur idéal correspond à environ 3 cm. La levée s’effectue de mai à août au rythme de la reproduction du liège (tous les 9 à 15 ans). La durée de vie moyenne du chêne-liège est de l’ordre de 150 ans et permet donc d’effectuer de 12 à 15 levées sur toute sa durée de vie.

Différentes utilisations du liège

Le liège est un produit de faible densité, antistatique, résiste relativement bien au feu, bon isolant thermique, acoustique et vibratoire, et résistant à l’eau grâce à la subérine qui imprègne les cellules. Il est souple et se décompose lentement.

Bouchons à vin

Le liège sert traditionnellement à fabriquer des bouchons à vin. Plus de 80% de la production de liège mondiale est utilisée pour fermer les bouteilles .

Isolation thermique et phonique

Depuis quelques années, il est également très utilisé dans la construction de maison écologique, pour ses excellentes performances thermiques et acoustiques. Matériau à la fois naturel, écologique, et performant, l’usage dans la construction du liège trouve complètement sa place. Concassé en granulés, on le transforme en panneaux d’isolation, revêtement mural ou pour le sol.

Imperméable et respirant : en revêtement mural décoratif

Cette application est développée principalement par Aegir Cork Group sas qui a conçu le liège projeté comme un matériau décoratif aux vertus écologiques, rapide à mettre en œuvre. Appliqué à l’aide d’un pistolet sur tout type de surface, le liège projeté est amené à devenir un produit phare utilisant le liège pour la protection et la décoration des bâtiments,. Ce produit présente également l’avantage d’être utilisable à l’intérieur comme à l’extérieur.

SuberSpray liège projeté est imperméable et respirant ; de plus il est garanti en décennale en imperméabilisation de façade (extérieur) par la SMABTP. C’est un revêtement technique et écologique apportant une correction à la fois thermique et acoustique au niveau de l’enveloppe du bâtiment.

Applications diverses

Le liège est utilisé dans beaucoup d’applications de bouchages spéciaux, de semelles de chaussures, de panneaux techniques de toutes formes. Il est également utilisé dans la fabrication de certains instruments de musique de la famille des bois, notamment la clarinette, le hautbois, le saxophone, et le basson.

Les caractéristiques du liège (souplesse, isolant, etc.) font de lui un matériau très demandé pour l’élaboration d’articles particuliers : siège de voiture, articles de sports, canne à pêche, constituants de produits destinés à l’industrie de pointe, joints de dilatation destinés à l’industrie du bâtiment, etc..